Expériences de télétravailleurs en Saint-Affricain

Episode 1 : Dimitri, informaticien, est télétravailleur régulier, parfois depuis le Saint-Affricain

En quelques mots pourriez-vous vous présenter et présenter votre situation de travail ?
Je suis M. Faessel je suis télétravailleur depuis 8 ans. Je vis à Marseille, j’utilise les locaux de la Terrasse de façon occasionnelle lorsque je suis en congé et que je rends visite à ma belle-famille car mon épouse est originaire de Vabres L’Abbaye. Je suis salarié dans une société qui emploie 20 personnes et qui édite des logiciels informatiques. Je travaille chez moi à Marseille 3 jours par semaine et 2 jours au sein de ma société basée à Aix.

Pourquoi vous utilisez le télétravail ?
Parce que mes trajets en voiture pour aller de Marseille à Aix me prenne 3h aller/retour et ce n’est pas négligeable quand on a une famille. J’ai aussi développé une certaine autonomie en télé travaillant et je suis à l’aise avec les outils de communication. Lorsque je travaille chez moi je reçois beaucoup d’appels professionnels et je suis branché sur mon ordinateur afin d’être réactif.

Quelles sont vos relations avec vos supérieurs hiérarchiques en étant en télétravail ?
Il n’y a aucun souci, depuis que j’ai commencé à télé travailler une relation de confiance s’est créée. Je suis toujours en contact avec mes supérieurs que ce soit par téléphone ou mail. Au sein de la société qui m’emploie je suis le seul à travailler de cette manière parce que mon poste me le permet, certains de mes collègues télétravaillent également mais de manière très occasionnelle.

Ressentez-vous des moments d’isolement ?
Non, car chaque jour je suis en conversation professionnelle avec au moins une personne par téléphone.

Comment qualifieriez-vous votre expérience de télétravail ?
Pour tout vous dire j’ai commencé par demander 1 jour de télétravail dans la semaine, puis 2 et enfin je suis à 3 aujourd’hui et ça se passe très bien. Pour moi, je suis plus productif, j’ai acquis plus de concentration dans ce que je fais, cela me demande de la motivation et de la discipline dans mon travail.

Episode 2 : Joël, chargé de mission randonnée, alterne le travail à son bureau de Millau, sur le terrain et à la Terrasse

En quelques mots pourriez-vous vous présenter et présenter votre situation de travail ?
Je suis chargé de mission Randonnée au Parc Régional Naturel des Grands Causses à Millau. Je suis beaucoup sur le terrain au sein du territoire du Parc. J’habite à Lapeyre. Saint-Affrique est central par rapport à ma zone de travail. Je possède un bureau fixe à mon travail, j’y suis un à deux jours par semaine. Il m’arrive également de télétravailler sur le terrain au sein des mairies grâce à des accès wifi.

Pourquoi vous utilisez le télétravail ?
C’est un outil qui vient compléter mes journées. Il me permet de ne pas être sans arrêt sur la route, j’ai plus de confort dans ma vie professionnelle, je ressens moins de fatigue et en plus il y a un certain aspect écologique à utiliser le télétravail.

Quelles sont vos relations avec vos supérieurs hiérarchiques en étant en télétravail ?
Nous faisons un point chaque début de semaine s’il y a un besoin. Après nous sommes tout le temps connecté grâce aux outils numériques (Téléphone, ordinateur portable) et aux moyens de communication en continue.

Ressentez-vous des moments d’isolement ?
Non, au contraire ça me change du bureau. Je ressens le besoin de télétravailler, ça me permet de me reconcentrer, je suis dans ma bulle et je suis plus efficace.
Il faut tout de même avoir des interactions avec ses collègues afin de transmettre les informations.

Comment qualifieriez-vous votre expérience de télétravail ?
Pour moi c’est vraiment une bonne expérience.

© 2015-2019 La Terrasse - Communauté de Communes du Saint-Affricain, Roquefort, Sept Vallons - Mentions légales - Réalisation : STELOWEB